Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joutes de mots, d'un féminisme pathologique à une organisation sociale qui se soucie de nos enfants et de nos âmes.

03 Jul

ON ARRETE TOUT

Publié par clemence.d

Cellule 3026 cafte hystérisé

Une main livide contre ce mal qui indispose

la tête empesée par le chagrin et la paresse

Plutôt que d’écrire, je me lie d’amitié sur une corde funambule

La vie la mort

Fuck la mort !

Le malheur s’est figé, se referme sur lui-même.

 

***

Des alouettes au fond des yeux

 

Le cave

 

Cernée par la nuit, la lune sourit

Une fois l’inquiétude de l’ombre passée établie

Elle persiste au petit jour

 

La lune cernée

Girafe

Empédocle

Croquignol

La lune a sa botte secrète

 

 

Bonnet d’âne

 

Quelle est cette pénitence ?

Quelle est cette exigence ?

 

La saison morte alentour

Pourtant, il est si facile d’aimer

 

Bonnet d’âne

Iris contre dahlia rouge

 

 

Tout est amour

 

Roches en fusion

Mutation géologique

La réponse nous exclut

 

Les retrouvailles accomplies

L’ire barbare et pour tout dire

Choisir la vie

 

Pâquerette au bout des doigts

Au coin de mes lèvres

 

Débarcadères ensanglantés

A mon échelle, je voudrais rayonner

D’un rayonnement solaire et purifiant

 

Parmi les hommes

Les rivières ont rejoint l’océan

Limpide d’un firmament éclairé et douceâtre

En apnée clinique, amoureux

 

 

Ma sœur, mon frère

Angélus

 

Béance

La voie me le rappelle

Industrie pharmaceutique

 

Béance to be

Ne le dit pas

Ce qui te pèse

Phalène crépusculaire

 

Ma sœur, mon frère

Suivez les lignes blanches

 

-Petit un-

Combinaison satin mauve

La lumière sur l’eau

 

Il faut du temps pour que le lotus aux multiples pétales s’esquisse

Et que nos lèvres s’effleurent et murmurent des mots

Que personne ne peut entendre

 

Un parfum délicieux

De cerisiers en fleurs

Me saisit ce soir-là

 

Se baigner ensemble dans une eau bleue lumineuse

Le tunnel

 

Chapeau

Un coeur papillonnesque dévié

Irisé de visions

La femme sur l’autre rive

Solennelle attentive

Je te croque

 

-Petit deux-

Combinaison vénéneuse à proscrire

 

Economie circulaire

Courant d’air

 

Un courant d’air

Circulaire

Photos et feuillets envolés

 

Le hasard ? En parallèle, tu te blesses.

 

 

Alléluia !

Les rivières rejoignent l’océan

 

 

Satan

 

Finalement, réjouissons-nous

S’étant donné toutes les chances de nous survivre

La cloche résonne à l’infini

Sans aura, dans les yeux clos

Affreux, Satan suinte et larmoie sa blêmitude

 

Au royaume des morts

Tout le monde dort

Finalement, réjouissons-nous

Entre la vie et le trépas

De l’illusion de l’artifice

* * *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Joutes de mots, d'un féminisme pathologique à une organisation sociale qui se soucie de nos enfants et de nos âmes.